AITQ Association des intervenants
en toxicomanie du Québec inc.
Des professionnels... des solutions
 
       

RDM

Cannabis au volant

Rapport annuel 2003-2004

Archives

MOT DE LA PRÉSIDENTE 2014-2015

L’AITQ se positionne

2014-2015 fut une année de grandes réflexions. Les changements politiques ont modifié les structures organisationnelles et troublé la situation économique de plusieurs organisations dans le secteur des dépendances. Compte tenu de ces turbulences, nous croyons qu'il faut unir nos forces et travailler vers une vision commune pour préserver les acquis.

À la lecture de ce rapport d'activités, vous remarquerez l'importance, portée par la permanence et le conseil d'administration, d'être actif dans le milieu et de rester à l'affût des réalités vécues par les membres des différents secteurs. Entre autres, un comité « milieu de travail » a été créé. Le souhait principal est de relever les besoins spécifiques de cette catégorie de membre, de tenter d'y trouver des solutions et de développer du matériel de sensibilisation adapté aux milieux de travail.

L’AITQ s'interroge

En cours d'année, l'association a pu bénéficier des travaux de trois équipes d'étudiants, l'une en marketing et les deux autres en éthique. Dans le cadre de leurs cours respectifs, les étudiants ont analysé le fonctionnement interne de l'AITQ et sondé l'opinion des membres et des non-membres ainsi que leurs perceptions de l'association.

La première équipe, issue de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval, a réalisé un projet d'intervention en entreprise. Leur mandat était d'analyser et de diagnostiquer la situation actuelle de l'AITQ afin de proposer des pistes de solutions réalisables, adaptées aux besoins et contraintes de l'organisation. Ils ont fait une enquête auprès de 20 membres et ex-membres afin de mettre en évidence les forces et faiblesses de l'association.

Dans le cadre du cours d'éthique des affaires, deux équipes ont travaillé à redéfinir la vision, la mission, les valeurs de l'association et à élaborer des recommandations pour lui permettre de mieux se positionner. Ces équipes ont contacté 120 personnes du milieu de la dépendance, membres et non-membres, pour recueillir leurs commentaires et connaître leur vision de l'AITQ.

Ce qu’ils nous ont dit

« L’analyse interne, ainsi conduite, a dévoilé que l’association jouit d’une notoriété et d’une réputation propre à son expérience construite sur 38 ans. Grâce à la qualité des services qu’elle offre, notamment les formations et le colloque, elle a réussi à tisser un réseau de partenaires important pour la réalisation de ses objectifs et l’accomplissement de sa mission. Nous avons également pu constater que sa clientèle la plus rentable est constituée par les organismes membres; par contre, il existe des faiblesses, essentiellement le manque de ressources financières et humaines, nécessaires pour entreprendre des améliorations continues. »

Plusieurs recommandations complètent les travaux. Les résultats des groupes marketing et éthique, bien qu’ayant des objectifs différents, sont similaires et vont dans le même sens.

Il va sans dire que ces recommandations ont éclairé le conseil d’administration sur les réflexions, priorités et actions à entreprendre dans les prochains mois. Les administrateurs sont convaincus de la nécessité d’apporter des changements et de saisir les occasions qui se présentent tout en maintenant leur souci de bien représenter les intervenants en dépendance au Québec.

Il nous apparaît incontournable que les membres de l’association devront se positionner sur l’avenir de l’association en considérant nos compétences, nos forces et nos acquis.

Remerciements

En terminant, j’aimerais remercier chaleureusement toutes les personnes qui contribuent activement à la réalisation de notre mission : les membres individuels et ressources, les employés, les membres du conseil d’administration, les bailleurs de fonds, les partenaires et collaborateurs.

Je remercie spécialement deux administratrices, Cynthia Lacharité de la Maison Marie- Frédéric et Annie Poulin du centre Le Rucher, qui ont grandement contribué au bon fonctionnement de l’association, tant par leur dévouement que par leur expertise dans le milieu des dépendances et ce, durant deux mandats.

Conclusion

Pour conclure, je tiens à souligner l’excellent travail fait par Mme Carmen Trottier. Mme Trottier a annoncé son départ prochain pour la retraite. Ses 27 années de loyaux services ont permis à l’association de se développer et de rayonner : la qualité de ses services est reconnue, sa réputation est solide. Mme Trottier a su saisir les occasions, créer des liens positifs avec les acteurs œuvrant en dépendance, développer d’importants partenariats et faire reconnaître l’association auprès des différentes instances gouvernementales. Au nom du conseil d’administration et des membres, je l’en remercie et lui souhaite une merveilleuse retraite. La santé, le bonheur et de merveilleux moments en famille. Du temps de qualité pour réaliser d’autres beaux projets personnels et pour apprécier la vie.

Amélie Lemieux
Présidente 2014-2015

 

RAPPORT DES ACTIVITÉS 2014-2015

Fondée en 1977, l’association est gérée par un conseil d’administration formé de sept administrateurs dont quatre sont les officiers de la corporation. Les administrateurs ont participé à six rencontres régulières du conseil d’administration durant l’année. La permanence emploie trois personnes.

Appels, visiteurs et fréquentation du site www.aitq.com

Du 1er avril 2014 au 31 mars 2015, la permanence a répondu à 1 321 appels alors que 47 personnes se sont présentées au local pour s’informer, acheter des produits ou consulter le centre de documentation. Une légère augmentation au niveau des appels comparativement à l’année précédente.  

Le site Internet de l’association est très fréquenté comme le démontre les chiffres suivants : 24 650 visiteurs différents pour un total de 46 884 visites. L’achalandage est très grand les lundis et les documents les plus téléchargés sont les PowerPoint des présentations du colloque et de la rencontre nationale.  Ce sont 96 350 pages qui ont été consultées.

Portrait des membres

  

Trois catégories de membres constituent le membership de l’association :

  • 23 membres étudiants sont majoritai-rement inscrits au certificat ou à la maîtrise en toxicomanie, regroupent des personnes qui désirent parfaire leur formation en intervention et mettre à jour leurs connais-sances en dépendance;
  • 176 membres individuels travaillent dans un organisme membre (31 %) ou ailleurs;
  • 216 délégués représentent les ressources membres.

Au 31 mars, le membership de l’AITQ était composé de 199 membres individuels et de 111 organismes.

Visibilité de l'association

Participation de l’AITQ à des comités, groupes de discussion ou de travail
Outre sa participation à tous les comités internes de l’association, la directrice générale représente l’AITQ à différents comités :

  • Comité d’experts pour la certification des ressources d’hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique
  • Comité opérationnel pour l’implantation du Programme de traitement de la toxicomanie de la Cour du Québec (PTTCQ) à Montréal
  • Comité restreint du Programme de traitement de la toxicomanie de la Cour du Québec (PTTCQ) à Montréal
  • Conseil de l’Institut du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal-IU
  • Comités consultatifs aux lignes téléphoniques Drogue : aide et référence et Jeu : aide et référence
  • Comité consultatif du ministère de la Santé et des Services sociaux pour la Semaine de prévention de la toxicomanie
  • Comité de gestion du programme annuel d’activités de formation continue en partenariat avec le Campus de Longueuil de l’Université de Sherbrooke
  • Coalition Réduction des Méfaits
  • Comité carcéral fédéral
  • Comité de programmation de la 29e rencontre nationale des intervenants en réduction des méfaits liés à l’usage de drogues
  • Comité de consultation pour l’Étude descriptive de l’implication des personnes UDII dans la prévention des ITSS auprès de leurs pairs au Québec
  • Comité aviseur du Projet de recherche « Évaluation d’implantation du Programme de traitement de la toxicomanie à la Cour du Québec »
  • Comité sur la diffusion des connaissances COSMO/EMPIR
  • Comité de prévention par les pairs à Méta d’Âme
  • Comité de sélection des dessins et slogans pour la création d’un agenda destiné aux personnes incarcérées afin de les sensibiliser à la transmission des ITSS par le tatouage artisanal et l’utilisation de seringues souillées
  • Sous-comité santé et sécurité publique pour la réalisation d’un outil de sensibilisation pour les policiers
  • Coalition québécoise pour le contrôle du tabac
  • Comité de réflexion stratégique ACRDQ – AITQ (la présidente et le trésorier sont aussi membres de ce comité)

Consultations

  • L’AITQ a été consultée par la Direction de la recherche du ministère de la Santé et des Services sociaux sur le dossier de l’itinérance pour situer cette problématique dans le contexte de la toxicomanie.
  • La directrice générale a participé à un groupe de discussion formé par le Service de police de la Ville de Montréal dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie de coopération en prévention de la criminalité.

Représentation auprès des instances gouvernementales

  • La directrice générale a participé à une rencontre avec les responsables du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Cette rencontre portait sur les frais de séjour pour des services en toxicomanie avec hébergement. Par la suite, un suivi a été fait en conférence téléphonique avec les responsables du ministère.
  • Amélie Lemieux et Carmen Trottier ont rencontré le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, pour discuter du projet de règlement 19 et de son impact sur les personnes toxicomanes ayant à défrayer des frais pour la thérapie à l’interne dans les centres privés et communautaires ainsi que le manque à gagner pour les organismes offrant ces services. Suite à cette rencontre, une lettre a été adressée au ministre Blais. Cette lettre a aussi été transmise au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, suite au remaniement ministériel.

Présence aux activités de transfert de connaissances

La directrice et des membres du conseil d’administration participent aux activités de transfert des connaissances, ce qui permet de s’outiller, de diffuser l’information aux membres et de réseauter.
L’AITQ a assisté aux présentations suivantes :

  • La Loi anti-pourriel afin de transmettre l’information aux membres et de s’assurer que l’AITQ est en conformité avec cette nouvelle mesure légale
  • L’activité de formation organisée par CAPHC : Symposium hépatite C, volet psychosocial
  • Conférence éducative régionale du Québec organisée par la COCQ-SIDA et CATIE
  • Session d’information donnée par l’Office des professions du Québec en collaboration avec des représentants de l’Ordre des psychologues concernant la Loi 21
  • Colloque de l’ARUC portant sur l’intégration des services en toxicomanie pour les personnes adultes
  • Colloque conjoint INFRA-RISQ sur la chronicité
  • Symposium soulignant les 25 ans de CACTUS Montréal : Le rôle des pairEs : Au-delà de l’inclusion, un rôle citoyen à reconnaître

Activités de relations publiques

Ces activités permettent de faire connaître la mission et les services de l’AITQ, d’établir de nouveaux liens, de donner de la visibilité aux membres de l’association et de créer des partenariats ponctuels.

En conformité avec le plan d’orientation, l’AITQ était présente lors des événements suivants :

  • 5 à 7 pour souligner les 25 ans de CACTUS Montréal
  • Activité midi au Centre de réadaptation en dépendance de Montréal–IU pour      célébrer le renouvellement de la mission universitaire
  • Lancement du Guide de soutien à l’élaboration d’ententes de partenariat entre centres de réadaptation en dépendance et organismes œuvrant en dépendance.

Appuis

L’association a donné son appui :

  • Au projet de transition proposé par l’ACRDQ suite au projet de loi 10
  • À la demande d’exemption du CSSS Jeanne-Mance concernant l’article 56 de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances en vue de permettre l’implantation de SIS à Montréal
  • À la candidature de Serge Brochu pour le prix Partenariat du conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH)
  • Au projet Collaborer pour mieux intervenir : créer des ponts et outiller les milieux pour accompagner les femmes violentées vivant de multiples problématiques sociales soumis par la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes
  • À la candidature des équipes de recherche dirigées par Serge Brochu et Michel Landry
  • Au Dre Julie Bruneau pour le projet « Initiative de recherche canadienne sur le mésusage des drogues/CRISM » présenté au concours de financement des Instituts de recherche en santé du Canada

Comités internes

Plusieurs bénévoles participent aux comités de l’association (Vous trouverez la liste des participants à la fin du rapport).
Ces comités permettent à l’AITQ de mieux répondre aux attentes de ses membres.

  • Comité marketing
    Suite au sondage réalisé l’an dernier auprès des membres, les orientations triennales 2014 – 2018 ont été présentées à l’assemblée générale de juin 2014 pour discussion et approbation.

    Les membres du comité ont par la suite confié un mandat à une équipe d’étudiants de la Faculté des sciences de l’administration à l’Université Laval pour des recommandations et l’élaboration d’un plan marketing adapté à la réalité de l’AITQ.

    Dans le cadre d’un cours sur l’éthique des affaires, deux équipes d’étudiants au MBA ont analysé la mission et les valeurs de l’association dans le contexte du début de l’année 2015 pour le réseau de la dépendance. Leurs travaux ont permis de dégager plusieurs pistes de réflexion.
  • Comité colloque 2015
    En partenariat avec le RISQ, les membres du comité ont travaillé activement à la réalisation d’une programmation diversifiée et tenté de répondre aux attentes des intervenants, quel que soit leur champ de pratique. La programmation sera connue à la fin du mois de juin.
  • Comité « milieu de travail »
    Formé de six personnes, le comité a pour objectif d’analyser les besoins des membres qui œuvrent en milieu de travail afin de mieux répondre aux attentes. Un plan de travail sera proposé sous peu et des pistes d’action suivront.

Réalisations

  • Cédérom « Système C et outils complémentaires au Système d
    Système c vise la clientèle de 5e année du primaire. Il présente trois ateliers de prévention élaborés en fonction d’une utilisation conjointe avec le programme Système d.

    Outils complémentaires au Système d s’adresse aux élèves de 6e année. Ces outils se veulent complémentaires pour l’animation des ateliers du programme Système d, qui a été élaboré par les directions de santé publique de la Montérégie, de Laval et de l’Outaouais. Il est important de noter que ces outils ont été adaptés ou modifiés.
  • Guide de soutien à l'élaboration d'ententes de partenariat entre centres de réadaptation en dépendance et organismes œuvrant en dépendance
    À l’automne 2013, l’ACRDQ invitait l’AITQ à joindre le comité mixte formé de représentants des deux associations dont l’objectif était de favoriser des accords de complémentarité entre les CRD et les ressources d’hébergement certifiés en toxicomanie ou en jeu pathologique. Après discussion, les membres du comité ont décidé de produire un guide de soutien à l’élaboration d’ententes de complémentarité entre les centres de réadaptation en dépendance et les organismes en dépendance.

    Le guide se divise en trois parties :
  • La première section porte sur des considérations générales qui permettent de situer le contexte, de préciser la complémentarité de services selon la forme d’entente et d’établir les conditions favorables à la réussite de la collaboration.
  • La deuxième section porte plus particulièrement sur le contenu de l’entente de service entre les CRD et les ressources d’hébergement certifiées.
  • La troisième section présente un modèle type d’entente de collaboration entre les partenaires.

    Ce guide est disponible en ligne sur les sites Internet de l’ACRDQ et de l’AITQ.
  • Rapport sur l’Étude descriptive de l’implication des personnes UDII dans la prévention des ITSS auprès de leurs pairs au Québec 
    L’implication des personnes UDII dans la prévention auprès de leurs pairs est une bonne pratique dans le contexte de l’approche de réduction des méfaits.

    Dans le but de favoriser cette implication, l’étude avait cinq objectifs :
    • répertorier les organismes communautaires qui interviennent en prévention des ITSS auprès de personnes UDII pour chaque région du Québec;
    • discriminer les organismes communautaires selon qu’ils favorisent ou non l’implication des personnes UDII dans leurs activités deprévention des ITSS;
    • documenter les raisons de ne pas favoriser l’implication des personnes UDII dans les activités de prévention;
    • décrire les formes d’implication des personnes UDII dans la prévention des ITSS au Québec;
    • documenter la perception de différents acteurs (personnes UDII, responsables des organismes et intervenants) quant aux avantages, inconvénients, difficultés rencontrées, conditions facilitantes et perspectives futures.

Les services aux membres

La revue L’intervenant

Les quatre numéros de la revue ont pu être réalisés grâce à la collaboration de 25 auteurs bénévoles et de nos partenaires : le GRIP, le RISQ et le CRDM-IU qui alimentent les chroniques sur les substances et les abrégés de recherche. Un tout nouveau partenaire se joint à ces derniers : la Maîtrise en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke. En effet, suite à la décision de cesser d’éditer L’Écho-TOXICO, les étudiants à la maîtrise publieront les résumés de leurs essais dans L’intervenant, à raison d’un résumé par revue.

Quatre ressources membres ont aussi répondu à l’offre de publier un article sur les services offerts par leur organisme. Une belle visibilité pour ces centres et une information pour les lecteurs. Publié depuis 31 ans, L’intervenant a besoin de la collaboration de chacun pour alimenter son contenu. Soyez à l’aise de contribuer aux prochains numéros.

Banque de curriculum vitae

Durant l’année, 25 intervenants ont mis leur curriculum vitae disponible pour un emploi. Les employeurs font régulièrement appel à ce service, certains avant de publier une offre d’emploi dans les médias, car ils savent que la qualification académique des intervenants disponibles correspond aux normes exigées dans le cadre de la certification pour les centres de thérapie avec hébergement. Ce service est sans frais.

Assurances exclusives aux membres

Plusieurs services d’assurances sont offerts aux organismes et aux intervenants, à des coûts compétitifs. Nous encourageons les membres à demander une soumission afin de comparer les prix.

D’une part, un programme d’assurance pour les organismes et intervenants en toxicomanie est offert. Le programme se divise en quatre sections : biens, assurance civile générale, responsabilité professionnelle et responsabilité civile des administrateurs et dirigeants. D’autre part, un régime complet d’assurance collective est offert aux organismes comptant cinq employés et plus.

Vous êtes intervenant? Il est aussi possible d’obtenir une variété de produits dont l’assurance vie, salaire en cas d’invalidité, soins médicaux et dentaires, voyage, frais généraux d’entreprise, assurance maladies graves, etc.

Diffusion du matériel de prévention

Depuis 1996, l’association distribue à ses membres des réseaux public, privé et communautaire le matériel produit par le ministère de la Santé et des Services sociaux dans le cadre de la Semaine de prévention de la toxicomanie.

Matériel distribué pour les jeunes en 2014

Clientèle

Affiches

Cahiers de notes

10 à 12 ans

230

950 en français – 170  en anglais

13 à 16 ans

225

2 580 en français -  260 en anglais

17 à 24 ans

260

2 550 en français – 155 en anglais

De plus, plusieurs exemplaires des affiches « Mieux connaître les drogues » et « La loi de l’effet » ont été distribués dans les organismes pour soutenir le travail des intervenants.

Bulletin électronique

Durant la dernière année, 12 numéros du Bulletin aux membres ont été publiés. Cet outil de communication rejoint les membres minimalement une fois par mois depuis cinq ans. Le bulletin permet de transmettre rapidement des informations ponctuelles et de faire connaître les nouveautés. La section « Nouvelles des membres » permet de favoriser le réseautage et de publiciser les bons coups des organismes. De plus, les membres peuvent insérer un encadré publicitaire ou joindre une publicité (des frais s’appliquent).

Visibilité des membres ressources

Soucieux de donner plus de visibilité à ses organismes membres, les administrateurs ont mis en place de nouvelles opportunités pour les ressources.

D’une part, il est possible pour un organisme membre :

  • de publier un article sans frais afin de faire connaître les projets et les services qu’il offre et d’inclure son logo ainsi qu’une photo dans la revue L’intervenant;
  • de présenter la ressource à l’occasion de l’assemblée générale des membres;
  • d’être nommé dans l’Annuaire des membres remis lors d’événements tels que l’assemblée générale, le colloque ou aux membres des comités auxquels siège la directrice;
  • d’informer les membres d’un événement ou d’un nouveau service dans la section « Nouvelles » du Bulletin.

D’autre part l’association, outre la section des organismes membres du site Web, diffuse l’information par :

  • un diaporama mentionnant toutes les ressources, par région, dans les salles d’ateliers au colloque annuel;
  • l’Annuaire des membres distribué lors des événements auxquels participe l’AITQ;
  • une liste des ressources ayant une page entreprise sur Facebook paraît dans la section « J’aime » de la page de l’AITQ depuis le mois de mars 2014.

Collaboration

Accès savoirs

Le soutien de cet organisme à but non lucratif nous a permis de rencontrer une professeure en éthique et d’obtenir la participation d’étudiants pour effectuer une étude auprès de nos membres, partenaires et non-membres afin de s’assurer que les valeurs de l’AITQ sont connues et reconnues ainsi que sa mission. Les travaux ont été effectués dans le cadre d’un cours crédité et non d’un stage. Accès savoirs est un programme qui s'inscrit dans la volonté actuelle de rapprocher le monde universitaire et la société, notamment les organismes à but non lucratif.

AQCID

Les présidentes et les directeurs généraux des deux associations ont eu une rencontre pour faire le suivi sur les idées de collaboration émises au moment d’une rencontre avec la directrice de la Direction des dépendances et les représentants de l’ACTDQ, de l’AITQ et de la FCCID.

Suite à la fusion de l’ACTDQ et de la FCCID, il était utile de faire le point sur les sujets discutés auparavant. Cette rencontre a permis de clarifier les mandats et objectifs des deux associations, de discuter des suites à donner ou non et de discuter d’avenues de collaboration possibles. Cette rencontre a aussi permis de discuter de certains irritants et de définir le champ d’action de chacun.

Coalition Réduction des méfaits

Le 7 juin 2014, l’AITQ a participé à la Journée de sensibilisation à la réduction des méfaits liés aux drogues organisée par la Coalition. Cette activité s’est déroulée au Carré Saint-Louis à Montréal. Les organismes présents ont distribué des signets informatifs ainsi que la brochure produite par l’AITQ aux nombreuses personnes qui ont visité le stand d’information. L’animation était assurée par des représentants des organismes membres de la Coalition.

Partenariat

GRIP Montréal

Ce partenariat permet de diffuser une information juste et pertinente sur les nouvelles drogues. Bien implanté dans les différents milieux, ce partenaire assure la diffusion d’une chronique trimestrielle dans la revue L’intervenant. Une information qui répond à la demande des intervenants, quel que soit leur milieu de travail.

RISQ

Le partenariat avec le RISQ a débuté par la présence régulière de ses chercheurs dans les colloques de l’AITQ. En conformité avec l’un des objectifs inscrits dans nos orientations triennales, soit de rapprocher les milieux de la recherche du milieu de l’intervention, en 2014, une entente de partenariat formelle était signée pour la réalisation des colloques annuels.

RISQ et CRDM-IU

Toujours dans le but de diffuser les résultats de recherche auprès des intervenants terrain, l’AITQ a complété son partenariat avec le RISQ et développé une entente avec le CRDM-IU visant la production d’une chronique trimestrielle dans la revue. Une information appréciée des lecteurs et une reconnaissance du travail des chercheurs en dépendance.  

Université de Sherbrooke

Ces journées de formation permettent d’assurer la mise à niveau des connaissances en matière de dépendance et d’intervention. Le taux de satisfaction nous démontre que ce programme répond bien aux attentes du milieu. De plus, l’entente de partenariat permet à l’association de bénéficier de prêt de locaux pour ses comités.

Au cours de l’année 2014 - 2015, neuf journées de formation ont été suivies par 488 intervenants. Pour répondre à la demande des intervenants, une visio-conférence a été organisée sur deux sites dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Nous avons aussi tenté une expérience de webinaire. Depuis le début de l’entente, la formation a rejoint près de 7500 personnes.

SLITSS

Plusieurs documents et outils sont réalisés dans le cadre de l’entente de partenariat de l’AITQ avec le Service de lutte contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang. Des activités de promotion de la santé et de prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) sont réalisées, soit pour les intervenants qui œuvrent auprès des personnes incarcérées dans les établissements de détention provinciaux ou auprès des personnes qui utilisent des drogues par injection ou inhalation, soit pour les personnes incarcérées ou les personnes UDII.

  • Pour les organismes et les intervenants

    • Sexualités, drogues et… ITSS : la 28e rencontre nationale des intervenant(e)s en réduction des méfaits liés à l’usage de drogues qui s’est tenue à Longueuil en mai 2014 a regroupé 201 personnes en provenance de milieux diversifiés. 72 personnes provenaient du réseau public et 128 du milieu communautaire. Un participant était étudiant. Du matériel de prévention des ITSS et des outils utiles en réduction des méfaits ont été distribués par les organismes présents.
      Les présentations des conférenciers sont disponibles en ligne sur le site de réduction des méfaits.

    • Des capsules d’information sur les ITSS sont aussi disponibles sur le site Web de l’AITQ. En 2014-2015, la personne responsable des projets ITSS a dû revoir les priorités dans ses nombreux dossiers. Ayant quitté à la fin du mois d’octobre, le poste est demeuré vacant quelques mois. C’est pourquoi aucune capsule n’a été ajoutée dans la dernière année. Toutefois, nous avons travaillé à la rédaction de nouvelles capsules qui seront diffusées dans les prochains mois. Certains sujets ont exigé la collaboration de professionnels dont l’expertise est reconnue afin de s’assurer que le contenu de ces documents est conforme aux meilleures pratiques. Merci à tous ceux qui révisent et commentent nos textes.

    • La Trousse PIJE est un outil de prévention du passage à l’injection chez les jeunes et s’adresse aux intervenants qui travaillent auprès des jeunes qui ne s’injectent pas, mais qui sont à haut risque de le faire. Une formation pour l’utilisation de cette trousse est donnée aux intervenants qui désirent se l’approprier. Ces journées de formation sont organisées en collaboration avec les directions régionales de santé publique. En 2014, la région Mauricie et Centre-du-Québec a bénéficié de ce transfert de connaissance.

    • Une formation et un document d’accompagnement pour la brochure FX sont disponibles sur demande dans toutes les régions du Québec. Dans la dernière année, les directions de santé publique des régions de la Montérégie, de Lanaudière et de Montréal ont collaboré à l’organisation de ces journées.

    • La mise à jour des répertoires d’outils, programmes et activités en prévention des ITSS a permis l’ajout de 171 nouveaux items. Les répertoires sont disponibles gratuitement sur le site Web de l’AITQ.

    • Un nouveau projet dans le cadre de l’entente s’adresse aux policiers et aux centres d’accès au matériel d’injection. Six capsules vidéo, basées sur le guide Vers une meilleure cohérence des interventions en matière de santé et de sécurité publique auprès des personnes utilisatrices de drogues par injection seront réalisées. Ces capsules visent principalement à outiller les policiers afin de faciliter leurs interventions auprès des personnes UDII.

    • Outre le site Web de l’association, l’AITQ gère un site consacré à la réduction des méfaits liés aux drogues. Entre avril 2014 et mars 2015, le site a été visité 31 052 fois par 16 392 visiteurs uniques; ce sont 178 697 pages qui ont été consultées.
  • Pour la clientèle

    • L’outil éducatif Joue tes atouts existe en deux versions : 1) pour les personnes incarcérées et 2) pour les personnes utilisatrices de drogues rejointes par les organismes communautaires et les maisons de transition. Plus de 3500 jeux français et 1060 jeux anglais ont été distribués dans les établissements de détention alors que les organismes en réduction des méfaits ont commandé un peu plus de 300 jeux.

    • 2500 exemplaires du Cahier de cheminement - Prends soin de toi ont été distribués dans 15 organismes offrant des services aux personnes toxicomanes en rétablissement. Cet outil prend la forme d’un journal personnel, utile durant la période de thérapie, et donne de l’information sur la prévention des ITSS et insiste sur l’importance du dépistage.

 

Le mot de la fin

Déjà 27 ans que je suis à la direction de l’AITQ! Cette assemblée générale régulière sera ma dernière. Je quitterai l’association en cours d’année pour une nouvelle tranche de vie, la retraite… du monde du travail.

Avant mon départ officiel de la direction générale, j’aurai le plaisir d’accompagner le conseil d’administration dans sa réflexion sur l’avenir de l’association. Ce temps me permettra aussi de croiser plusieurs personnes rencontrées dans le cadre de mon travail et de les saluer personnellement. C’est donc avec un mélange de joie et de tristesse que j’anticipe les prochains mois.

Joie, parce que j’aurai plus de temps pour ma famille, mes amis et la réalisation de mes projets personnels que j’ai souvent reportés au cours de mon mandat à l’AITQ.

Tristesse, car je quitte des personnes auxquelles je me suis attachée durant ces 27 années : les intervenants dont j’ai pu apprécier les qualités de cœur, les membres des conseils d’administration qui m’ont accordé leur confiance et leur soutien, les partenaires qui ont cru aux possibilités de l’association et m’ont témoigné leur appréciation et, finalement les employés qui m’ont épaulé durant toutes ces années et permis d’atteindre les objectifs fixés.

 

Carmen Trottier
Directrice générale

 

Les comités 2014-2015

Jury pour la sélection des dessins et slogans de l’agenda
Marie-Andrée Bernier, Services correctionnels du Québec
Richard Cloutier, Ministère de la Santé et des services sociaux
Mylène Gervais, AITQ
Andrée Perreault, DSP de la Montérégie
Carmen Trottier, AITQ

Comité de programmation du colloque 2014
Marie-Ève Boudreau, RISQ
Sylvie Carignan, Toxi-co-Gîtes inc.
Amélie Lemieux, Maison La Passerelle
Claude Boutin, La Maison Jean Lapointe
Marie-Claude Sauvé, Cumulus
Jean Ignace Olazabal, Université de Montréal
Pierre Paquin, ASSS de la Montérégie
Joël Tremblay, RISQ et UQTR
Carmen Trottier, AITQ

Comité de programmation du colloque 2015
Candide Beaumont, ACRDQ
Marie-Ève Boudreau, RISQ
Mélanie Caouette, Institut de santé mentale de Montréal
Josiane Despins, Services d'aide en prévention de la criminalité
Nancy Gagnon, Maison Jacques-Ferron
Caroline Gélinas, Portage
Jean-Marc Ménard, Domrémy Mauricie et Centre-du-Québec et RISQ
Michel Perreault, Institut Douglas et Université McGill
Carmen Trottier, AITQ

Étude descriptive de l’implication des personnes UDII dans la prévention des ITSS auprès de leurs pairs au Québec
Roxane Beauchemin, CACTUS
Jean-Bruno Caron, AQPSUD           
Richard Cloutier, Ministère de la Santé et des services sociaux
Hélène Gagnon, contractuelle
Mario Gagnon, Point de Repères
Mylène Gervais, AITQ
Julien Giard, AQPSUD
Carole Morissette, DSP de Montréal
Carmen Trottier, AITQ

29e rencontre nationale des intervenants en réduction des méfaits liés à l’usage de drogues
Mario Gagnon, Point de Repères
Mylène Gervais, AITQ
Julien Giard, AQPSUD
Carole Morissette, DSP de Montréal
Sophie Auger, Spectre de rue
Annick Beneke, Action Sida Mauricie
Marie-Andrée Bernier, Services correctionnels du Québec
Lalie Bélanger-Dion, Direction de santé publique de Laval
Richard Cloutier, Ministère de la Santé et des services sociaux
Benjamin Denis, Ministère de la Sécurité publique
Michel Dion, Ministère de la Sécurité publique
Raphaël Douville, ARCHE de l’Estrie
Mylène Gervais, AITQ
Karine Hudon, AQPSUD et L’injecteur
Atila Labed, Établissement de détention de Montréal
Maude Labonté, AITQ
Jean-Pierre Larose, Association des directeurs de police du Québec
Mélanie Lessard, sexologue
Andrée Perreault, Direction de santé publique de la Montérégie
Carmen Trottier, AITQ

Comité « marketing »
Rémi Houde, Commission scolaire des Navigateurs
Cinthia Lacharité, Maison Marie-Frédéric
Carmen Trottier, AITQ

Merci à tous les bénévoles qui ont permis la réalisation de nos projets.
Votre aide est précieuse et appréciée!

 

 

       
Dernière modification : 11-07-2015 1:01 PM
Information et commentaires:
© Tous droits réservés L'Association des intervenants en toxicomanie du Québec inc.
Une réalisation de KatarsisKatarsis